logo-bretagne
 In Mer

Bar-Rade-Brest-2-BrittanyFlyFishing-7Les mouettes suivent les bars qui encerclent les alevins pour les engamer en surface.

Départ à 8h30 de la cale de Lanvoy avec Charles-Henri, un ami candidat à la découverte de l’univers de la pêche à la mouche en mer, sceptique sur l’efficacité de la méthode.
Les pluies des jours précédents et le fort coefficient nous proposent des eaux salies et chargées de sédiments. Des conditions à priori défavorables à la mouche qui fait appel à la vue des poissons.
En début de descendante, les conditions semblent guère favorables et malgré de nombreuses dérives discrètes à l’électrique et la présence de quelques mouettes et de quelques bouillons en surface, les touches se font attendre et un unique bar récompense nos efforts.

Bar-Rade-Brest-2-BrittanyFlyFishing-5

Bar-Rade-Brest-2-BrittanyFlyFishing-6

La remontée dans l’estuaire vers Térénez confirme nos craintes et que la conjonction des pluies et d’un fort coefficient annihile les chances des moucheurs dans l’Aulne maritime. Nous tentons une pêche de bordure et malgré l’observation de deux jolis poissons collés à la bordure, les nombreux herbiers en suspension et les eaux troubles rendent la mouche inopérante (et à l’évidence les autres techniques également).

Un pauvre mulet se fait “bêtement” accrocher par le ventre et retrouve vite ses congénères.

Bar-Rade-Brest-2-BrittanyFlyFishing-3

En fin de jusant, nous redescendons vers le Faou et Landévennec et en l’absence d’activité notoire, décidons de mettre le cap à l’Ouest pour trouver des eaux claires, plus propices à notre art.
Nous trouvons quelques chasses dans moins d’un mètre d’eau le long du Sillon des Anglais et un unique barset se laisse séduire. Les nombreux plaisanciers en vadrouille éparpillent les- alevins et les bars qui se déplacent de manière trop anarchique pour que nous puissions les intercepter.

Bar-Rade-Brest-2-BrittanyFlyFishing-8

Retour à la case départ après vérification de la turbidité des eaux dans l’Aulne maritime.

Nous poursuivons notre quête jusqu’à l’anse du Poulmic…qui brille par son absence d’activité, malgré nos dérives entre les parcs dans des eaux enfin claires. La fin de jusant ne vaut rien sur ce secteur…
Retour face au Sillon des Anglais pour le pique-nique.

Bar-Rade-Brest-2-BrittanyFlyFishing-4

En début de flot, nous apercevons enfin de l’activité près de l’île d’Arun.

C’est enfin notre heure et des dizaines de mouettes et de sternes s’activent en surface en suivant les prédateurs qui poussent sprats et autres prêtres en surface.

Ca bouillonne dans tous les sens et chaque lancer est au moins récompensé par une touche.
En remontant plusieurs fois en tête de dérive, ce n’est pas moins de 30 poissons dont les plus gros atteignaient 35 cm que nos mouches séduiront.

Bar-Rade-Brest-2-BrittanyFlyFishing-1

Le charmant village de Landevennec et son petit port

Bien que de taille modeste, ces petits diables nous ont permis de nous régaler et ont parachevé la contamination de l’ami Nanard à cette discipline passionnante qu’est la mouche en mer.

Bar-Rade-Brest-2-BrittanyFlyFishing-2

Petit deviendra grand si pêcheur respectueux lui prête vie…

Rendez-vous est pris en septembre pour la recherche de plus beaux poissons à vue avec des coefficients plus favorables.

Recent Posts
0