logo-bretagne

Module d’initiation à la pêche de la truite à la mouche

Le module initiation (durée 8h) comprend (en fonction du niveau de départ du stagiaire et de la durée du stage) :

Un volet théorique dispensé sur les rives du lac du Drennec ou étang privé (ou en intérieur si météo difficile) incluant :
  • Découverte du matériel.
  • Découverte de la technique (noeuds, montages, mouches artificielles).
  • Connaissances de base sur l’écosystème rivière (faune & flore, qualité d’eau).
  • Biologie et comportement de la truite fario sauvage, de la truite arc-en-ciel.
  • Notions d’entomologie, etc.
  • Montage des mouches artificielles de base.
Un volet pratique dispensé sur les rivières de Monts d’Arrée (Elorn, Aulne rivière, Penzé), le lac du Drennec ou en étang privé incluant :
  • Apprentissage du lancer sur les rives du lac du Drennec selon une méthode pédagogique.
  • Pêche et reconnaissance des invertébrés (les grandes familles d’insectes aquatiques, de crustacés et d’insectes terrestres rentrant dans le régime alimentaire des truites).
  • L’insecte aquatique naturel (larve, nymphe, imago, subimago, spent) et ses correspondances artificielles (nymphe, noyée, émergente, “flymph”, pupe, “stillborn”, sèche (dun et spinner), spent).
  • Les autres proies de la truite (crustacés, insectes terrestres, poissonnets) et leurs correspondances artificielles : streamers, gammares, aselles, chenilles,…
  • Pêche et reconnaissance des espèces piscicoles d’accompagnement (goujon, vairon, chabot, loche, lamproie, etc.).
  • Mise en situation sur le lac du Drennec ou sur les rivières des Monts d’Arrée.
Stratégie de pêche en rivière :
  • Approche : pêche depuis la rive et en marchant dans l’eau.
  • Lecture de l’eau et des postes : les différents profils d’un cours d’eau.
  • Connaissance des tenues de la truite.
  • Choix du type de lancer en fonction de la configuration de la rivière et des postes (coup droit, revers, lancer au clocher, roulé, lancer arbalète, horizontal, vertical.
  • Poser de la mouche, dérive et ferrage.
  • Combat, respect et libération des captures : graciation.
Stratégie de pêche en lac :
  • Pêche du bord en wading et en bateau (guidage lac de Saint-Michel).
  • Approche et choix du (ou des) postes.
  • Lecture de l’eau et des postes.
  • Connaissance du comportement des truites en milieu lacustre : influence du vent, des courants, des arrivées d’eau, du relief des fonds, des obstacles immergés.
  • Choix du type de lancer en fonction des conditions de pêche (vent, distance des poissons, type de soie) : lancer coulé, double traction, lancer inverse.
  • Choix du type de soie et de bas de ligne en fonction du niveau de pêche (flottante, intermédiaire, hover, plongeantes) et du type de mouches utilisées.
  • Stratégies de pêche et choix des mouches : imitations imitatives et incitatives.
  • Fabrication des bas de lignes spécifiques “lacs et réservoirs” : potences, etc.
  • Techniques d’animation et de récupération : tricotage, figure of eight, pulling, rolly polly, pêche en statique, en dérive, induced take, etc.
  • Techniques de ferrage.
  • Combat, respect et libération des captures : graciation.
Ma prestation d’initiation :

Elle comprend l’enseignement (durée 8h), le prêt intégral du matériel de pêche haut de gamme (canne, moulinet, soie, bas de ligne, mouches, panier de lancer, épuisette, etc.). Je fournis également les pantalons de pêche étanches ou “waders” pour les pointures allant du 38 au 46, qui permettent la pêche en marchant dans l’eau (wading). Il faut juste prévoir vêtements de pluie et chauds, casquette et lunettes polarisantes.

Horaires : 10h-18h (modulable en fonction de l’époque)

Elle ne comprend pas  le pique-nique de produits biologiques du terroir (en option avec supplément tarifaire).
Non inclus: Le permis de pêche : 11€/jour (me fournir adresse et date de naissance), l’hébergement éventuel sur place.

L’avis du guide

Une vie entière n’est pas nécessaire pour maîtriser la pêche à la mouche. Trois journées d’initiation intensives permettent le plus souvent au stagiaire de parvenir à une autonomie au bord de l’eau lui donnant les bases suffisantes pour poursuivre une progression individuelle.
Il n’est en revanche pas possible de mémoriser et de maîtriser toutes les connaissances, notions et techniques citées plus haut en quelques jours. C’est ce qui fait le charme de la pêche à la mouche : la somme des connaissances, des techniques, des astuces que l’on peut acquérir est très vaste.
Après plus de 40 années de pratique assidue, j’apprends toujours quelque chose lors de chacune de mes parties de pêche ou à l’occasion de rencontres avec d’autres passionnés.

Au bord de l’eau, canne en main, il reste toujours quelque chose à apprendre, à découvrir, à observer : c’est ce qui fait ma magie de la pêche à la mouche.

Initiation à la pêche à la mouche | Galerie photos