logo-bretagne

Laponie suédoise – Tjuonajokk – Rivière Kaitum

Suede-Flag

A la saison du soleil de minuit, la rivière Kaitum, parsemée de rapides et de calmes particulièrement propices au développement des salmonidés offre des conditions de pêche exceptionnelles.
C’est une des rares rivières d’Europe où la pêche à la mouche sèche est toujours prolifique quelles que soient les conditions météorologiques. Le dépaysement et le succès de la pêche y sont garantis. La pêche peut se pratiquer 24h/24h et la densité est telle que les courants sont souvent couverts de gobages.

L’ombre dont la taille moyenne est de 40 cm est l’espèce la plus représentée, suivi par la truite fario qui peut atteindre plusieurs kilos. De même, ombles, corégones et brochets sont également présents en forte densité. La capture en sèche de très nombreux ombres de 45 cm et plus, à la mouche sèche, dans une seule journée est habituelle et les spécimens de plus de 50 cm sont très fréquents.

Le camp de pêche de Tjuonajokk, pour lequel nous avons l’exclusivité, se trouve sur les rives du lac Kaitum qui assure, clarté des eaux et stabilité des températures pendant toute la saison de pêche de fin juin à début septembre. Le camp est reconnu pour la qualité de l’hébergement, des infrastructures et de l’accueil.

La rivière Kaitum est véritablement grandiose et la qualité de la pêche y est de classe mondiale. C’est sans conteste “la”destination européenne pour la pêche des gros ombres à la mouche sèche.
Le camp se rejoint en hélicoptère et les déplacements entre les différents secteurs de pêche se font à l’aide de petits bateaux à moteur ce qui renforce encore l’impression d’éloignement et d’aventure.

La rivière Kaitum est divisée en plusieurs “rapides” accessibles grâce aux embarcations mises à disposition. Certains rapides ne sont accessibles qu’avec l’aide d’un guide “pilote”.
Les secteurs de pêche se trouvent entre 10 et 45 minutes du camp. Plusieurs lacs peuplés de truites et de brochets sont également accessibles.

L’AVIS DU GUIDE

La Kaitum est probablement ce qui se fait de mieux en Europe pour la pêche de l’ombre commun à la mouche sèche. La rivière est sublime, majestueuse, facile à lire tout en gardant une part de mystère. La taille moyenne des ombres y est très élevée et leur densité exceptionnelle. Au cours d’un séjour, on peut espérer capturer plusieurs poissons entre 45 à 55 cm. Nulle part ailleurs je n’ai vu autant de Thymallus en activité en surface simultanément. A l’occasion d’émergences massives de moucherons “gnats” ou d’éphémères, le plus souvent au coup du soir, la rivière se met véritablement en ébullition. Il est alors possible de compter une centaine de poissons en train de “marsouiner” sur les lisses ou les radiers. Stratégiquement posté, le pêcheur peut parfois atteindre une bonne vingtaine de poissons sans devoir changer de place.

Ce que j’aime sur la Kaitum, c’est ce côté liberté et pêche “non stop”. La journée, ce sont les guides du camp qui nous “convoient” vers les secteurs de pêche les plus éloignés et difficiles d’accès en raison de la présence de rapides sur lesquels la navigation réclame une certaine habitude.

Après le dîner (20h), il est habituel de retourner pêcher à l’aide de sa propre barque et ces parties de pêche de fin de nuit peuvent se prolonger jusqu’aux premières heures de la matinée, la pénombre totale étant inexistante en été dans ces contrées septentrionales. Emporté par la passion et le chalenge de l’action de pêche, je me suis souvent vu rentrer au lodge vers 2 ou trois heures du matin, presque à regrets, tant la pêche était encore fabuleuse !

Ce qu’il faut noter à propos de la Kaitum est que la qualité de la pêche y est d’une grande stabilité. Régulée par des lacs, elle reste toujours claire et pêchable, même si les débits sont un peu forts, ce qui peut être le cas en début de saison. Ma préférence va au début août car il permet d’accéder à un plus grand nombre de postes de la rivière.
Pour finir, il convient de préciser que vous êtes ici en pleine nature et à l’écart de la civilisation, mais que vous bénéficiez d’une structure d’accueil de qualité, confortable et professionnelle.

Film amateur réalisé par un client

En partenariat avec Planet Fly Fishing, j’organise des séjours guidés sur la Kaitum, pendant les périodes les plus favorables, fin juillet début août. Groupes de 3 à 5 pêcheurs.

Je vous accompagne sur place, gère l’intendance, la traduction et vous guide (perfectionnement) sur les différents secteurs, en partenariat avec la direction et les guides du camp. Je mets à votre disposition toute mon expérience de la pêche sur la Kaitum pour la pêche de l’ombre en sèche, à la nymphe et de la truite en sèche et au streamer. A noter également d’intéressantes possibilités de pêche du brochet à la mouche.
Je vous conseille en amont lors de la préparation du voyage : choix du matériel, des mouches, etc.

Espèces recherchées

Périodes proposées en 2017 :

  • Première quinzaine d’août.

Voir la fiche technique sur :

PFF2

Kaitum | Galerie Photos