logo-bretagne

LOUGH SHEELIN

Irlande-Flag

Je propose la découverte d’un des tous meilleurs lacs à truites sauvages d’Irlande, le Lough Sheelin, situé à environ 1h30 de route au Nord-Ouest de Dublin, aux confins des comtés de Meath, Westmeath et Cavan.
Il est situé en tête de bassin du Shannon et sous la responsabilité et la gestion du Shannon Regional Fisheries Board.

Il ne s’agit évidemment pas d’une pièce d’eau créée de toutes pièces par l’homme avec des fonds réguliers mais d’un lac naturel aux eaux alcalines de 1855 hectares orienté Nord-Est Sud-Ouest, alimenté par plusieurs rivières et ruisseaux (9 affluents pour un bassin versant de 24 900 hectares) et “posé” sur un substrat de craie carbonifère (carboniferous limestone) et de quartzite.

Ce qui fait l’extraordinaire qualité du lough Sheelin pour la pêche à la mouche dans les couches supérieures de la surface, c’est qu’outre la grande clarté de ses eaux, sa grande beauté avec ses rives très découpées, ses nombreux îlots boisés, ses anses peu profondes, ses hauts fonds herbeux, ses roches émergentes, ses innombrables cassures et structures subaquatiques, véritables havres de paix pour la truite fario sauvage, est avant tout qu’il s’agit d’une véritable “usine” à insectes aquatiques. Il est peu profond (maximum 15 m) et sa profondeur moyenne est de l’ordre de 4,4 m. Cette faible profondeur induit des centaines d’hectares favorables au développement des invertébrés : éphéméroptères, trichoptères et diptères.
Il s’agit du lac d’Europe de l’Ouest qui produit la plus massive des émergences de mouches de mai, « The Mayfly » comme on l’appelle localement.
J’ai eu le privilège, en mai dernier (2018), d’assister à l’éclosion record des 25 dernières années. Jamais de ma vie je n’ai vu autant de grands éphémères.

Cette productivité s’explique par des conditions de milieu particulièrement favorables : eaux calcaires au pH élevé favorisant une croissance “jumbo” des invertébrés aquatiques, mais également des poissons, vastes étendues sableuses plantées d’herbiers d’eau froide, substrat de prédilection pour les larves de mouches de mai, fouisseuses comme chacun le sait.
Le lough Sheelin abrite environ 44 000 truites de 2 à 4lbs, sans parler des plus petites et des plus grosses…

Au coup du soir, en mouche sèche lors des retombées de “spents”, localement appelé Gnat fishing, il n’est pas rare d’observer et de toucher des poissons jusqu’à 5/6 lbs et chaque année il se prend, à la mouche, des truites record (le record du lac s’établit à 13,5 lbs!!)

Idem en journée, en travaillant un train de mouches noyées dans la vague ou en tricotant une combinaison de nymphes imitatives sur les hauts fonds sableux et herbeux.

Il serait très réducteur de limiter l’intérêt du lough Sheelin pour le moucheur à la simple période d’éclosion d’Ephemera danica. Abstraction faite du spectacle grandiose des véritables nuages d’imago en “vols pendulaires” à la cime des arbres des îles et des rives, le Sheelin est le théâtre d’innombrables autres éclosions :

Les Duck Flies (gros chironomes), les olives de lac (Lake Olives) attirent les truites en surface dès le début avril, les sedges gros et moyens (Great Red Sedge ou Murrough) sont particulièrement actifs dans les anses et une imitation draguée avec conviction peut être source d’intenses émotions et de cannes pliées, même au cœur de l’éclosion de mouche de mai qui s’étend sur près de 3 à 4 semaines.

En juin et juillet les éclosions de caenis attirent les lève-tôt adeptes des pêches ultra fines et délicates tandis que le frai des perches est l’occasion de dérouler de la soie pour couvrir les chasses au streamer.

Les séjours que j’organise se déroulent pour l’instant au printemps car je peux combiner la pêche en rivières et en lac, en fonction des conditions et des goûts des clients.

Sur le lac, je travaille en partenariat étroit avec un des tous meilleurs guide local, devenu un ami, et nous fonctionnons en binôme pour des groupes de 4 pêcheurs, sur nos bateaux respectifs, chaque client passant un temps équivalent à mon bord (ou en guidage rivière uniquement par mes soins) et au sien.

Pendant ma saison de guidage en Irlande, je délocalise ma barque Sheelin Boat de 19’/5,80 m (que j’utilise pour guider sur les lacs des Monts d’Arrée).
Je l’ai spécialement adaptée pour la pêche à la mouche sur le Sheelin et les grands lacs irlandais pour la truite et le brochet :

  • Yamaha 15 CV 4 tps
  • Minn Kota EO 1 HP
  • Combiné sondeur/GPS Humminbird Chirp Helix 5 G2 HD

Je dispose également d’un groupe électrogène portatif Honda (EU 20i) qui permet une recharge rapide du bloc batteries à mi-journée (au cas où la propulsion électrique est intense.)

Le gros avantage d’un moteur électrique puissant monté à l’arrière est qu’il permet de replacer le bateau dans les dérives en toute discrétion, au contraire des rames beaucoup plus bruyantes. C’est un avantage non négligeable lorsque que les eaux sont lisses et que les poissons pointent le nez en surface avec la plus grande discrétion, spécialement au coup du soir ou au coup du matin.

Si nécessaire, je peux également fournir l’intégralité du matériel haut de gamme (cannes BFF Custom, moulinets, soies, mouches, etc.)

Irlande Lough Sheelin | Galerie Photos