logo-bretagne

IRLANDE – BALLINSKELLINGS BAY & CORK HARBOUR

Irlande-Flag

L’Irlande est le paradis européen du bar (Dicentrarchus labrax) et les populations de cette espèce emblématique y font l’objet d’une protection draconienne depuis de nombreuses années. Sa pêche commerciale est interdite depuis 1990. Depuis 2007, les prélèvements sont limités à 2 poissons de plus de 40 cm par période de 24h et prohibés pendant la période de reproduction, du 15 mai au 15 juin. Il en résulte une taille moyenne élevée, les poissons de 2 kg étant la norme avec la possibilité réelle de séduire nettement plus gros, ce qui est unique en Europe lorsqu’il s’agit de pêche à la mouche.

La somptueuse baie de Ballinskellings, dans le Kerry, tempérée par le Gulf Stream, offre d’innombrables zones pour la pêche du bar à la mouche, qu’on opère en bateau ou en wading depuis les immenses plages de sable fin et les côtes rocheuses situées de part et d’autre des estuaires de l’Inny et de la Currane river. Le lieu jaune (Pollachius pollachius) hante quant à lui les fonds rocheux à laminaires situés au pied des falaises vertigineuses qui enveloppent littéralement la baie. Ses populations sont exceptionnelles en nombre comme en taille et leur présence dans moins de 10 mètres d’eau permet de le pêcher à la mouche. Poissons de 2 à 4 kg nombreux.

La baie de Cork ou “Cork Harbour” et ses nombreuses anses et chenaux sont protégés des vents d’Ouest dominants et abritent la plus importante population de bars européenne.

J’ai développé un programme de pêche du bar à la mouche au cœur de ces deux paradis halieutiques. En partenariat avec des guides locaux, j’organise des séjours de pêche du bar et du lieu à la mouche à bord de mon bateau “spécial mouche” avec lequel j’opère en Bretagne. Le recours à cette embarcation, propulsée, pour les approches, par un puissant moteur électrique (voir descriptif), procure une qualité de pêche et des chances de captures revues à la hausse en comparaison des pêcheurs opérant du bord, même au lancer. J’encadre des groupes de 4 pêcheurs qui pêchent alternativement avec moi et un confrère. En baie de Cork, nous opérons à deux bateaux, avec celui de mon confrère irlandais.
Pour le Kerry, mon confrère français opère en Kayak et depuis la rive (mouche et leurres).

En cas de conditions météorologiques incompatibles avec la mouche en mer, et plus largement la pêche en mer, des solutions alternatives de pêche de la truite fario en rivière (pêche en sèche), de la truite de mer en lac (pêche en barque), et du saumon en rivière, sont prévues.

L’AVIS DU GUIDE

L’Ouest irlandais offre ce qui se fait de mieux pour la pêche du bar à la mouche (et du lieu) en Europe. Les territoires sont littéralement vierges et les bars, nombreux et de belles dimensions. Un poisson de 2 à 3 kg à la mouche est courant en Irlande, alors qu’il reste une capture exceptionnelle en Bretagne. Ma logistique professionnelle et ma connaissance approfondie des techniques de pêche du bar à la mouche, qu’il s’agisse des pêches de surface ou profondes, permet d’envisager la capture de poissons “trophées”. La pêche du lieu à la mouche est également passionnante et il n’est pas rare de toucher des poissons jusqu’à 4/5 kilos dans moins de 10 mètres d’eau.

Mes séjours en Irlande s’adressent à des pêcheurs à la mouche ayant déjà une bonne maitrise du lancer en double traction (expérience de pêche en réservoir et du brochet souhaitable).

En partenariat avec Planet Fly Fishing, j’organise des séjours guidés “sur mesure” dans l’ouest irlandais, avec la possibilité de coupler Cork Harbour et Ballinskellings Bay. Ces séjours, de 6 jours de pêche minimum, se déroulent pendant les périodes les plus favorables, de juin à fin septembre/début octobre. Groupes de 4 pêcheurs.

Je vous accueille sur place (aéroport de Cork ou Kerry), gère l’intendance, la traduction et vous guide (perfectionnement) à bord de mon bateau, vous apportant un soutien technique et stratégique.
Différentes formules d’hébergements sont possibles : hôtel****, cottage en pension complète ou B&B.

Espèces recherchées

Périodes proposées en 2017 et 2018 :

  • de juillet à fin septembre, début octobre.
    Meilleures semaines à déterminer en fonction des marées.

Voir la fiche technique sur :

PFF2